Catégorie : Hand’Terview

Serge PATOIS

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Serge j’ai 44 ans, marié à Magaly et papa de 4 enfants, 3 danseuses et un handballeur

  • Quelle est ta fonction au club ?

J’entraîne les Razmokets (moins de 7 et moins de 9) et je fais partie de la commission technique avec Bertrand et Denis, je gère plutôt le versant pédagogique.

Cette commission a pour but d’échanger avec les coachs de toutes les équipes et essayer d’apporter un peu de notre expertise à la pratique de chacun.

  • Depuis combien d’années t’investis-tu au club ?

J’ai découvert le club lorsque Timeo s’est inscrit pour la première fois en Septembre 2018 et je me suis d’abord investi en tant qu’entraineur (au bout de 3 semaines) puis dans la commission technique dès sa création (été 2019)

  • Qu’est ce qui t’a donné envie de t’investir ?

C’est une activité que j’ai toujours aimée, mais dans ma jeunesse…il y a fort longtemps… il n’y avait que des clubs de foot à proximité de chez moi.

J’ai débuté en tant que coach juste par plaisir d’aider les « Deux Manon », les premières coachs de mon loulou. Pourquoi je me suis investi, je crois tout simplement que j’aime échanger avec les autres. La transmission est également quelque-chose d’important pour moi…

Bon et soyons franc j’ai tout de suite accroché avec les personnes que j’ai croisées au club.

  • Un rituel d’avant match ?

Je compte les gamins et les recompte, histoire de pas en perdre 😉 et surtout savoir à combien la séance d’entrainement va se faire.

Pour les plateaux….euhhh le plus dur c’est de rester calme sur le côté du terrain, car même chez les petits, le coach a envie qu’ils réussissent même si le jeu et l’amusement restent la priorité….Pas toujours simple d’être compétiteur et entraîneur bienveillant (de toute façon les équipes adverses, elles, sont trop méchantes et nos loulous c’est les plus forts !!!!!!)

  • Un mot pour les licenciés ?

J’ai découvert un club qui a une véritable histoire, que j’avoue ne pas bien connaître, mais qui depuis quelques années a la volonté d’évoluer, de grandir pour proposer le meilleurs à ses licenciés.

Que dire…Amusez-vous, prenez du plaisir dans la victoire comme dans la défaite (même si parfois ça pique).

Et surtout n’ayez pas peur de venir donner un peu de votre temps dans la vie du club, même un peu, car un club n’est rien sans ses bénévoles et chacun en donnant un peu apportera beaucoup aux autres.

  • Bière ou Pastis ? 😉

Bière sans hésitation

Denis RICHARDOT

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Denis RICHARDOT. J’ai 55 ans.

  • Quelle est ta fonction au club ?

Je participe à la commission technique qui a vocation à aider les entraineurs à optimiser leurs entrainements.

  • Depuis combien d’années t’investis-tu au club ?

J’ai une licence de handball depuis 1973 à Baume. En 1987, mes activités professionnelles m’ont emmené hors de la région, où j’ai joué en Normandie et en Aquitaine. Je suis revenu fin 1990 où j’ai repris une licence à Baume. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à m’investir dans un autre rôle que celui de joueur.

  • A quel poste as-tu joué en tant que joueur ? Et qu’est ce qui t’a donné envie de t’investir ?

J’ai pris beaucoup de plaisir au club pendant mes 20 années de joueur au poste d’ailier gauche. Il m’a donc paru normal de m’investir pour le club. En fonction des besoins je me suis investi dans différents postes (arbitre, président, coach, entraineur, etc…).

  • Un rituel d’avant match ?

Je ne suis pas particulièrement superstitieux. Je n’ai aucun rituel hormis d’être à l’heure aux rendez-vous que nous nous fixons.

  • Un mot pour les licenciés ?

Prenez du plaisir !

  • Bière ou Pastis ? 😉

Pastis le matin. Bière l’après-midi.

Gilles DIRAND

  • Peux-tu te présenter ?

Gilles DIRAND de Baume les Dames, j’aurai prochainement 62 ans.

  • Quelle est ta fonction au club ?

Je suis arbitre.

  • Depuis combien d’années t’investis-tu au club ?

J’ai pris ma première licence en 19 …. 71 (il me semble !) à l’époque où Pépé Laroche recrutait, de par sa profession, au niveau du collège de Baume.

A 18/19 ans, j’ai intégré l’équipe des séniors de l’époque qui évoluait en excellence régionale. Quelques saisons passées avec les Méotti, Jobard (des sacrés buteurs ces deux-là !) Garino, Lécuyer et autres, nous forgeaient un moral.

Pépé Laroche sur le banc, Dédé Garino par la suite … (on n’avait pas besoin de sonotones… lol)

Au niveau coaching, j’ai suivi l’équipe 1ère féminine vers 98/99 (pour les trente ans du club !) avec ma cousine Anne-Marie Abbuhl (ancienne joueuse du club qui a évolué en Nationale à l’époque où l’équipe féminine baumoise, y avait accédé).

J’ai suivi aussi l’équipe des -14 ans au début des années 2000. 3 saisons il me semble.

Pour finir, l’équipe C féminine, en 2015/2016, avec le plaisir d’y voir jouer mes 2 filles.

Au niveau de l’arbitrage, au début 2000, plusieurs anciens joueurs du club (Vienot, Card, Bueno …) ont repris le sifflet pour secourir le club et son équipe 1ère masculine, qui risquait la rétrogradation avec une forte pénalité de points. C’était juste pour aider, en attendant la relève.

Voilà 20 ans et le sifflet est toujours là !

  • Qu’est ce que tu aimes dans le coaching et l’arbitrage ?

Le coaching m’a donné l’envie de transmettre un vécu, un savoir, une façon de pratiquer. J’ai toujours prétendu qu’il n’était pas évident de transmettre une connaissance à quelqu’un ou à un groupe. Sans doute cela m’a-t-il plu de la faire !

Ce qui est intéressant aussi, c’est cette montée d’adrénaline. Aussi bien pour les entraineurs que pour les arbitres. Chacun la gère à sa façon et il faut surtout qu’elle soit positive. Il faut « se parler », « s’encourager » dans les moments délicats à gérer.

  • Un rituel d’avant match ?

Un conseil donné aux capitaines lors du tirage au sort.

Les joueurs sont là pour jouer et je suis là pour arbitrer … Tant que chacun respecte sa place, tout va bien ! … lol

  • Un mot pour les licenciés ?

Je leur souhaite à toutes et à tous, une excellente saison 2020/2021, en espérant qu’elle puisse se disputer dans les meilleures conditions possibles.

  • Bière ou Pastis ? 😉

Plutôt bière (s)